Compte rendu AG (IMS-Paris) 10 juillet 2019

International Medieval Society (IMS-Paris) – Assemblée Générale du 10 juillet 2019

Compte rendu par Lindsey Hansen

 

Membres du bureau présents :

Mary Franklin Brown (Présidente)

Estelle Ingrand-Varenne (France Director)

Victoria Turner (UK Director sortante)

Lindsey Hansen (Paris Co-Director)

Raeleen Chai-Elsholz (Trésorière sortante)

 

20 adhérents présents, 2 procurations

 

Ordre du jour

Rapport Moral (Mary Franklin Brown)

Rapport du ‘France Director‘ (Estelle Ingrand-Varenne)

Rapport du Paris Director (Lindsey Hansen)

Rapport du UK Director sortant (Victoria Turner)

Rapport de la Trésorière sortante (Raeleen Chai-Elsholz)

Le bureau de l’IMS-Paris (Mary Franklin Brown)

Projets : 2019-2020 (Mary Franklin Brown)

Le symposium (Mary Franklin Brown)

Clôture

 

 

  1. Rapport Moral (Mary Franklin Brown)
    1. Publication en cours de préparation : Des Mots/Words, actes du symposium 2016 chez Brepols
    2. Symposium 2019 (Time/Le Temps) : nous avons eu un nombre record de propositions de communication (95) et en avons sélectionné 27 pour participer au symposium ; toutes les propositions (retenues ou non) étaient d’excellente qualité
    3. Nouveau partenariat : le Laboratoire d’études sur les monothéismes (LEM), qui fait partie de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE) – ces organismes ont accueilli notre symposium dans leurs locaux, et nous les remercions chaleureusement.
    4. Remerciements aux organisateurs du symposium, surtout à tous ceux qui ont travaillé “sur le terrain” à Paris pour mener à bien les activités du symposium
    5. Bureau / Conseil d’administration : les mandats arrivent à leur terme ; nous recherchons de nouveaux membres du bureau (sujet traité ci-dessous) ; il y a des défis mais aussi des possibilités nouvelles pour l’avenir. Le poste de Secrétaire n’étant pas pourvu l’an dernier, Anna Russakoff a accepté d’assumer les responsabilités de Secrétaire par interim. Sa nomination par le bureau doit être confirmée lors de l’assemblée générale extraordinaire cet automne (nous procéderons aujourd’hui au vote concernant une éventuelle AGE – voir ci-dessous).

 

  1. Rapport du ‘France Director‘ (Estelle Ingrand-Varenne)
    1. Kalamazoo 2019: 3 événements ont été organisés sous l’égide de l’IMS-Paris :
      1. une session consititué des 2 sessions prévues initialement en collaboration avec le Centre d’études supérieures de civilizstion médiévale (CESCM) de l’Université de Poitiers
      2. Intro/orientation aux bibliothèques de recherche à Paris – table ronde

 

  • Rapport du Paris Director (Lindsey Hansen)
    1. Les apéritifs organisés cette année ont été réussis : il y en a eu 5 ; pour chacun nous avons accueilli entre 8 et 10 personnes (ceci est plutôt un bon nombre pour l’IMS-Paris)
      1. mardi 9 oct 2018 : Intro to research libraries (Matthew Vanderpoel and Lindsey Hansen presenters)
      2. jeudi 6 déc 2018: Andrea Recek, UNT (Musicology), “Shaping Hagiography Through Liturgy in Medieval Arles : The Apostolic Office for St. Trophime.”
  • vendredi 22 février 2019 : visite nocturne aux collections médiévales du Louvre
  1. mercredi 13 mars 2019 : Hannah Weaver (Harvard), “Audience as Art Historian in the Bayeux Tapestry”
  2. jeudi 11 avril 2019 : Sophie Ong (Rutgers), “Bodies Adorned and Exposed: Representing Luxuria in French Illuminated Copies of Valerius Maximus’ Facta et dicta memorabilia.”

 

  1. Rapport du UK Director sortant (Victoria Turner)
    1. Leeds 2019 : la session table ronde a eu lieu un jeudi après-midi, avec un auditoire de 20 personnes (un nombre très satisfaisant pour une session en début du colloque)

Note concernant les tables rondes : essayer de convoquer des participants à différents stades de leurs carrières, de nationalités différentes, et d’une variété de disciplines afin d’inclure un maximum de perspectives.

  1. Etat d’avancement de la publication des actes (pour revenir sur les remarques de Mary Franklin Brown) : le manuscrit des actes du symposium sur Les Mots/Words est prêt et a été soumis à l’éditeur Brepols.

 

  1. Rapport de la Trésorière sortante (Raeleen Chai-Elsholz)
    1. Description du poste

Gérer les sorties/entrées d’argent sur le compte courant de l’IMS-Paris à la Société Générale. (Note : il s’agit du seul compte bancaire dont le Trésorier de l’IMS-Paris est responsible et le seul sur lequel le Trésorier de l’IMS-Paris a pouvoir.)

Le but est d’assurer la perennité de l’IMS-Paris et la continuité de ses activités en France. Il s’agit de prévoir et de subvenir aux dépenses liées aux apéritifs mensuels et au symposium annuel, y compris le prix des doctorants, l’une des raisons d’être de l’IMS-Paris.

  1. Récapitulatif des dépenses récurrentes majeures de l’IMS-Paris :
    1. le Symposium (pauses café, impression/photocopies d’affiches, de programmes, et de badges, le pot de l’amitié, les invitations à dîner pour les conférenciers principaux, le prix des doctorant(e)s et le dîner du lauréat)
    2. les apéritifs mensuels : plus ou moins 40 euros au moins 5 fois par an : ceci couvre l’achat de consommations ainsi que le dîner auquel l’intervenant est invité.
  2. La situation financière fin juin 2019 : il y avait 1374,21 euros disponibles sur le compte de l’IMS-Paris (Société Générale).

Dépenses juillet 2018 – juin 2019 : banque 43,20 ; assurance 109,74 ; apéritifs = 139,50 ; remboursements restants symposium 2018 = 335,20 euro

Revenus juillet 2018 – juillet 2019 : cotisations versées en dehors du symposium (cash et HelloAsso) = 40 euros

Symposium 2019 (estimations à la date de l’AG) : Dépenses environ 665 euros. Revenus (cash, cheque, HelloAsso) environ 985 euros.

Note : le LEM nous a attribué une enveloppe de 300 euros, qui pourrait être utilisée pour certains frais du symposium (actuellement en attente de validation et de remboursement). Ceci remettrait la somme disponible sur le compte à environ 1700 ou 1800 euros, ce qui est la moyenne constatée depuis le début de mon mandat.

  1. Remarques :
    1. Notre symposium dispose de locaux grâce à nos partenaires français (centres de recherche). Ceci est essentiel pour la continuité de notre symposium (nous n’avons pas suffisamment de revenus pour louer des locaux)
    2. Les cotisations annuelles (10 euros) et les frais d’inscription au symposium (35 euros ; 25 euros pour les étudiants) sont notre seule source de revenus pour couvrir nos coûts. Les membres du centre de recherche partenaire ne paient aucun frais.

 

Rapports votés à l’unanimité.

 

  1. Le bureau de l’IMS-Paris (Mary Franklin Brown)
    1. Les mandats des membres du bureau viennent à terme.
    2. Nouveau bureau :
      1. Nous cherchons à pourvoir les postes par de nouveaux membres (certains des membres du bureau actuel ne renouvellent pas leur mandat)
      2. Nous avons lancé un appel à certaines personnes pour les inviter à rejoindre le bureau, mais à cette date quelques uns n’ont pas encore répondu. Nous ne pouvons donc pas passer aux élections aujourd’hui parce que nous n’avons pas de candidats pour chaque poste à pourvoir.
    3. PROPOSITION : nous souhaiterions différer les élections jusqu’en septembre ou octobre (lors d’un assemblée générale extraordinare = AGE) pour nous donner le temps finaliser les nominations. La proposition est que le processus se fasse en ligne, afin de permettre aux membres non présents lors de l’AG aujourd’hui de voter lors de l’AGE cet automne.

 

Proposition votée à l’unanimité.

 

  • Projets : 2019-2020 (Mary Franklin Brown)
    1. Nous allons continuer les apéritifs mensuels à Paris (Lindsey continuera à les organiser) – un appel aux intervenants est lancé, surtout pour intervenir au premier apéritif en automne sur les bibliothèques et institutions de recherche françaises.
    2. Kalamazoo : il n’y aura pas de sessions officielles de l’IMS-Paris parce que nous n’avons pas envoyé à temps des propositions au comité. Mais nous organiserons un dîner qui sera l’occasion pour les membres anciens et nouveaux de se rencontrer. Des informations seront envoyées aux membres par e-mail au printemps.
    3. Leeds : il y aura une session ; le thème sera déterminé par le nouveau UK Director.
    4. Les statuts de l’IMS :
      1. Nous comptions travailler sur les status de l’IMS-Paris, mais ceci n’a pas été possible l’an passé car le symposium a requiert toute notre attention et tous nos efforts
      2. Il est possible que les statuts ne correspondent plus à nos activités ; dance ce cas il sera nécessaire de les réécrire afin de représenter les changements au sein de l’IMS-Paris (voir ci-après).

 

  • Les symposiums (Mary Franklin Brown)
    1. Les dates : Cette année, le symposium a eu lieu un peu plus tard que dans le passée (auparavant, il se tenait au cours de la dernière semaine de juin ; cette année, pendant la 2e semaine de juillet). Cela vous a-t-il convenu ?
    2. Remarques de la salle : oui (consensus). Plusieurs personnes confirment que c’est une bonne idée de combiner le symposium avec le colloque à Leeds (soit la semaine avant, soit la semaine après, afin que les chercheurs venant de loin peuvent assister aux deux).
    3. Un adhérent apprécie le caractère inhabituel d’un symposium qui a lieu du lundi au mercredi.
    4. Modification de la fréquence du symposium – après 16 ans, il n’est plus possible de continuer à tenir le symposium chaque année, surtout avec l’exigence supplémentaire depuis 2016 de réunir un comité scientifique. Nous avons besoin de plus de temps pour les préparatifs.
    5. DISCUSSION :
      1. Question de la salle : y aura-t-il un événement les années sans symposium ? Réponse : Oui, nous espérons organiser une journée d’études au printemps (vers Paques ?) composé d’une matinée de sessions, l’AG à midi, et une visite l’après-midi.  Ce sera une bonne occasion pour sélectionner des thèmes pour Kalamazoo et Leeds pour l’année à venir (pour assurer que nous soyons prêts dans les délais).
      2. Remarque de la salle: un adhérent indique que la Société des études juives fait de même, avec un colloque biennal pour toutes les raisons évoquées (CS et organisation trop complexe pour que ce soit faisable chaque année) ; cette société a également une journée des doctorants les années sans colloque
  • Remarque de la salle : QUESTES est devenu très connu et apprécié en France. Ce serait bien pour l’IMS-Paris de collaborer avec eux de plus près car cela nous donnera plus de visibilité, et beaucoup de leurs doctorants seraient heureux de nous entretenir de leurs recherches lors de nos événements.
  1. PROPOSITION : le symposium sera tenu une année sur deux (fréquence biennale)

 

Proposition votée à l’unanimité.

 

  1. Le thème du prochain symposium :
    1. Note : il est important de sélectionner un thème qui englobe autant de disciplines que possible (notre vocation interdisciplinaire).
    2. Thème du symposium 2021 : notre idée initiale était Fire/Le feu, mais on pensait que ce thème serait trop étroit (par exemple, il n’y aurait pas assez de matière pour les littéraires ou musicologues). Voilà pourquoi nous l’avons élargi au thème de Elements/Les éléments.
  • DISCUSSION. Appel aux idées pour le conseil scientifique et les conférenciers principaux.

Remarques de la salle : des adhérents suggèrent Pamela Smith, qui travaille sur l’alchimie et les expériences. On propose également que le sujet de la magie soit intégrée dans l’appel à communications

  1. PROPOSITION : Elements/Les Eléments sera le thème du prochain symposium.

 

Proposition votée à l’unanimité.

 

  1. Clôture. La Présidente remercie l’assistance.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.