Archives de catégorie : Non classé

Retour sur les sessions à Kalamazoo

Le cinquante-deuxième congrès de Kalamazoo a remporté un vif succès chez les médiévistes, une fois de plus. Et on peut en dire autant des sessions organisées sur place par l’IMS-Paris en partenariat avec le CESCM de Poitiers.

Les sessions consacrées au thème des signes dans leur rapport à l’identité/altérité ont donné lieu à sept présentations d’excellente tenue. Les intervenants, de formation et de spécialité différentes, ont su répondre à l’appel à communication avec originalité, abordant tour à tour l’identité sociale, religieuse et politique. Avec une grande cohérence, les sessions ont été l’occasion de mesurer combien les recours visuels de la culture médiévale jouent un rôle dans l’affirmation des identités et dans le rejet ou la stigmatisation de l’Autre. Dans l’image et dans le texte, les codes de ce que l’on voit disent ce qu’il faut entendre de ce qui est vu. Dans le cloître de Moissac (Kristine Tanton) ou dans les manuscrits de la traduction française du Rationale des divins offices (Pamela Nourrigeon), l’image définit l’appartenance à la communauté religieuse. Les exemples architecturaux évoqués par María Marcos Cobaleda proposent une image monumentale de l’identité spirituelle alors que le vêtement, avec ses ornements et leur évolution, associe le corps et l’être (Tina Anderlini). Les signes d’identité savent se montrer discrets parfois, comme dans le cas de la conduite chevaleresque évoquée par Steven Isaac, où le corps en mouvement et en posture devient image vivante d’un statut social, ou dans le cas des insignes épiscopaux déployés sur les tombes et les sceaux d’abbés. Dans tous les cas, le signe est bien au coeur d’un discours visuel, comme l’a montré Jerry Root à l’échelle des manuscrits montrant les images de la vie de saint Gilles.

Steven Isaac (Longwood University) lors de sa présentation à Kalamazoo

On ne peut que saluer la qualité des présentations des communicants qui, avec sérieux et enthousiasme, ont fait de ces deux sessions un très beau temps d’échange et de discussion. L’IMS-Paris tient à remercier tous les participants et le public nombreux qui invite déjà l’association à proposer de nouvelles sessions pour le Congrès de 2018.

Conférences de Meredith Cohen (Paris, mai 2017)

En mai, Meredith Cohen (UCLA), sera à Paris, en tant que directrice d’études invitée à l’EHESS.

Elle donnera un cycle de conférence dont voici le programme:

– « La Sainte-Chapelle et les Saintes-Chapelles » dans le cadre du séminaire d’Etienne Anheim, Commande et patronage. La production artistique dans les cours européennes (XIIIe-XVIe siècle)

Mercredi 17 mai 2017 – 17h-19h EHESS, 105 bd Raspail, salle 4.

 

– « Hiérarchie et ordre monumental. Un retour sur Panofsky ? » dans le cadre du séminaire Hiérarchies en Chrétienté médiévale

jeudi 18 mai 2017 – 15h-18H INHA, 2 rue Vivienne 75002 Paris, salle Mariette.

 

– « Past and Present, digitally reconstruct of the lost monuments of medieval Paris in 3D » dans le cadre des Lundis du numérique de l’INHA

Lundi 22 mai 2017, 18h-20h INHA, 2 rue Vivienne 75002 Paris, Salle Vasari.

– « Histoire de deux chapelles : la Saint-Chapelle de Paris et la Chapelle de la Vierge de Saint-Germain-des-Pré » dans le cadre de l’Atelier pédagogique

Mardi 23 mai 2017 – 15h-17h Musée national du Moyen Âge, 6 place Paul Painlevé – 75005 PARIS.

L’entrée aux séminaires est libre dans la mesure des places disponibles.

L’IMS sera à Kalamazoo dans quelques jours !

Comme c’est son habitude, l’IMS sera présent à Kalamazoo pour l’International Congress on Medieval Studies (11-14 mai 2017) et animera cette année trois sessions. Les deux premières, organisées en partenariat avec le Centre d’études supérieures de civilisation médiévale de Poitiers (France), seront consacrées aux marqueurs d’identité au Moyen Âge ; la troisième sera quant à elle dédiée au thème de la souffrance, en lien avec le sujet du prochain congrès de l’IMS.

Samedi 13 mai – 13h30 (session 428, en partenariat avec le CESCM) : Signs of Identity, Marks of Otherness: New Approaches to Visual Culture I

Thomas Lecaque, SUNY–Orange : A Bishop of War: Remembering Crusading Identity in the Cathedral of Le Puy

Steven Isaac, Longwood Univ. : William Marshal and Usama ibn Munqidh: Cross-Cultural Status Markers

Tina Anderlini, Independent Scholar : War on Fashion: The Use of Images and Marginalization against Fashion Phenomena  in the Twelfth and Thirteenth Century

Jerry Root, Univ. of Utah : Image, Sequence, Narrative: The Marks and Signs of Identity in the Illuminated  Manuscripts of the Theophilus Legend

Samedi 13 mai – 15h30 (session 480, en partenariat avec le CESCM) : Signs of Identity, Marks of Otherness: New Approaches to Visual Culture II

Kristine Tanton, Univ. of California–Los Angeles : Inscribed Capitals in French Romanesque Cloisters: Monastic Identity and Bounding Space

Anne Heath, Hope College : Mitre, Crozier, and Ring: Representations of Benedictine Abbots in the Late Middle Ages

Pamela Nourrigeon, Univ. de Poitiers : Think the Other through the Image: Anti-Jewish Discourse in the Medieval Manuscript

María Marcos Cobaleda, Instituto de Estudos Medievais, Univ. Nova de Lisboa : The Construction of the Identity of Islamic Societies throughout the Arts: Encounters and Confrontations in Late Medieval Mediterranean (Twelfth–Fifteenth Centuries)

Dimanche 14 mai – 8h30 (session 517) : Resplendent Pain

Meghan Nestel, Arizona State Univ. : Pain, Rapture, and Community in the Life of Saint Douceline

Andreea Marculescu, Univ. of Oklahoma : Painful Demons: Performance and Embodiment in Medieval Drama

Sarah Gillette, Western Michigan Univ. : “Jo sui tols desnaturés!”: Pain and the Medicalization of Lovesickness in the Thirteenth-Century Roman de silence

L’IMS-Paris a l’immense plaisir d’annoncer que Pamela Nourrigeon, docteur en histoire de l’art médiéval et membre du CESCM de Poitiers, est la lauréate du prix « Edwards Memorial Travel Award » décerné par l’organisation du Congrès. Nous invitons tous les médiévistes sur place à nous rejoindre pour ces trois sessions et rencontrer les membres de l’IMS-Paris à cette occasion.

Le programme complet du Congrès est disponible ici.

 

 

séminaire des doctorant.e.s du LAMOP

Voici le programme des doctorant.e.s du LAMOP
2016-2017

Organisatrices  :  Albane  Schrimpf  (albane.schrimpf@gmail.com),  Anne-Laure  Alard-Bonhoure (annelaure.alardbonhoure@gmail.com) et Cléo Rager (Cleo.Rager@univ-paris1.fr) .

Le séminaire a lieu les mercredi de 18h à 20h en salle Perroy. Chaque séance se divise entre une discussion autour d’outils ou d’expériences propres aux doctorants (30 à 45 minutes) et la présentation d’un domaine historiographique et de ses renouveaux (1h15 à 1h30).

Mercredi 28 septembre 2016 : Pot de rentrée

Mercredi 26 octobre
Atelier :  Léa  Hermenault et  Julie  Gravier  :  Discussion  sur  l’interdisciplinarité  autour  de  l’article  « Faire dialoguer  l’archéologie,  la  géographie  et  l’histoire :  retour  d’expérience  sur  quelques  enjeux  de l’interdisciplinarité entre ces sciences humaines et sociales », Archéo.doct, n°11, (à paraître).
Guillaume ROQUEFORT : « Construire en Pays d’Aude du X e  siècle au XV e  siècle : évolution technique des ouvrages civil et militaire ».

Mercredi 30 novembre
William BLANC : Présentation de l’ouvrage à paraître Le roi Arthur, un mythe contemporain, Libertalia, sortie 3 novembre 2016.

Mercredi 25 janvier 2017
Atelier : Retour d’expérience d’un jeune docteur : Mélanie Morestin-Dubois, « La rédaction de la thèse ».
Olivier DE  CHÂLUS : « Comprendre l’incidence qu’ont les voûtes dans le développement des techniques de construction au XIII e  siècle : pourquoi/comment ? Enjeux et approche méthodologique ».

Mercredi 22 février
Atelier :  Mathilde  Jourdan :  présentation  de  2  logiciels :  Evernote  (carnets  de  notes  virtuels)  et  Scrivener (logiciel de rédaction).
Cécile SABATHIER : « Relire le chantier médiéval : les enjeux récents de l’histoire de la construction ».

Mercredi 29 mars
Atelier : Retour d’expérience d’un jeune docteur
Mélissa BARRY « Between History and Literature : researching representations of ethnic and national alterity in late-medieval England as a historiographical challenge ».

Mercredi 26 avril
Séance  commune  avec  les  Apéritifs  de  l’IMS :  « historiographie  et  perspectives  de  recherches  anglo-saxonnes ».

Mercredi 31 mai
Atelier : André VITÒRIA, « Les post-doc et opportunités de financements à l’étranger »
Florie VARITILLE « Nice et ses princes : une ville à la lumière des histoires politique et urbaine ».

Un dimanche de juin (date précise à venir) : visite de Provins

Étudier, rechercher, échanger le Moyen Âge

Le carnet de recherche est créé afin de présenter les activités de formation et de recherche de l’International Médiéval Society-Paris, une association destinée à faciliter et à faire connaître les recherches sur le Moyen Âge en France. Le premier objectif de la Société Internationale des Médiévistes est d’optimiser l’expérience de la recherche universitaire en fournissant des informations et en aidant à accéder aux nombreuses opportunités offertes aux médiévistes à Paris et en France. En facilitant les communications entre les chercheurs isolés et les différentes institutions françaises par des réunions, des présentations et des visites, la Société vise à améliorer les échanges universitaires et à promouvoir les études internationales et interdisciplinaires. La Société Internationale des Médiéviste a été fondée en juin 2003. Pendant sa première années, elle a rapidement grandi à la fois en taille et en diversité, comptant aujourd’hui parmi ses membres des historiens de l’art et de l’architecture, des historiens des textes, des musicologues et des spécialistes de littérature venus d’Allemagne, du Canada, des Etats-Unis, de France, d’Israël, du Royaume-Uni et de Suisse. La Société est une association coopérative qui repose sur la participation de ses membres pour atteindre ses objectifs. Dans le futur, elle espère offrir des bourses à des chercheurs de tous niveaux et publier une revue internationale et interdisciplinaire. La Société organise chaque année des rencontres scientifiques et des ateliers de formation. Le carnet a pour objectif de présenter ces différentes activités, d’en donner des résumés et des comptes rendus, de publier les informations pratiques destinées aux chercheurs étrangers en France, d’annoncer la publication des travaux de ses membres, etc.